Spreepark parc d'attractions abandonné Berlin
© Abigor [CC BY-SA 4.0], from Wikimedia Commons

Peut-on aujourd’hui encore visiter le Spreepark, le parc d’attractions abandonné de Berlin ? Quand on pense tourisme à Berlin, on pense tout de suite à la Porte de Brandebourg, au Palais du Reichstag et aux restes de son fameux mur. Pourtant, cette ville très ancienne qui a été reconstruite après la guerre puis divisée avant de se libérer de la tutelle communiste, possède mille autres richesses culturelles, presque secrètes, datant de la presque « mystique » ère soviétique… L’une d’elles n’est autre que le fameux Spreepark, un parc d’attractions abandonné. Un lieu vraiment original qui se trouve en dehors des grands circuits touristiques. Si vous voulez vivre une aventure qui sort vraiment de l’ordinaire, c’est l’endroit qu’il vous faut. Dans cet article, vous apprendrez tout ce qu’il faut savoir sur le parc d’attractions abandonné de Berlin, le fameux Spreepark.

Un Disneyland soviétique abandonné par son propriétaire…

Tout d’abord, un petit mot sur l’histoire du Spreepark ! Créé dans les années 60, le Kulturpark Plänterwald était le seul parc d’attractions présent en RDA. Réunissant plus d’un million de visiteurs par an sur ses 30 hectares de terrain, il était considéré comme le Disneyland soviétique.

Suite à la réunification de l’Allemagne, il devient la propriété de Norbert Witte et change de nom pour devenir le Spreepark que l’on connaît actuellement. Enfin, pas tout à fait puisqu’à cette période le parc est vivant et même en expansion avec de nouvelles attractions et des nouveaux décors.

Spreepark parc d'attractions abandonné Berlin
© Bundesarchiv, Bild 183-1985-0404-021 / Franke, Klaus / CC-BY-SA 3.0 [CC BY-SA 3.0 de]
En 2002, le propriétaire sentant venir la faillite abandonne son entreprise et va vivre au Pérou où il essaye de monter un autre projet de parc. Il est finalement arrêté pour contrebande de cocaïne. Depuis, le parc est abandonné. Des investisseurs souhaitent le raser pour y construire de nouvelles infrastructures, tandis que les locaux souhaitent garder en l’état ce témoin d’une autre époque. Cela donne envie d’aller y jeter un œil, non ?

…devenu un des principaux spot d’Urbex en Allemagne

Il existe deux manières de visiter le Spreepark de Berlin. On peut opter pour une visite guidée, mais pour beaucoup, rien ne vaut une découverte personnelle des lieux, en mode Indiana Jones. Pour cela, rendez vous à Berlin-Est dans les bois…

Si les ronces, les buissons et les gardiens ne vous intimident pas, et que vous trouvez une possibilité de vous faufiler à l’intérieur, la première chose que vous verrez sera l’immense roue du Spreepark, la boussole parfaite pour vous guider.

Spreepark parc d'attractions abandonné Berlin

© dronepicr [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

Spreepark parc d'attractions abandonné Berlin
© Till Krech from Berlin, Germany [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons
Et c’est là qu’un nouveau monde s’offre à vous…. Des rails recouverts d’herbes folles, des petits trains dans les arbres, des attractions délabrées, des décors et accessoires (chevaux de bois, dinosaures en plastique) qui se mêlent à la nature… C’est un univers à part, comme figé dans le temps.

Spreepark parc d'attractions abandonné Berlin
© TonkBerlin [CC BY-SA 4.0], from Wikimedia Commons
Emblématique pour le parc d’attraction abandonné : les fameux rails des anciennes montagnes russes du parc, qui entrent dans la gueule béante d’un monstre, qui semblae avoir avalé

Beaucoup de visiteurs insistent sur le silence des lieux, l’atmosphère lourde qui s’y trouve. Une ambiance à la fois morbide et romantique comme celle des ruines de châteaux abandonnés.

Spreepark parc d'attractions abandonné Berlin
© ☃ Sascha Kohlmann [CC BY-SA 3.0]
Spreepark parc d'attractions abandonné Berlin
© dronepicr [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons
C’est une expérience unique que tout le monde, même ceux qui ne sont pas familiarisés avec l’Urbex (l’Urbex, version courte de « URBan EXploration », d’exploration urbaine donc, est une activité qui a pour but de pénétrer dans des lieux interdits / abandonnés pour faire des photos sans rien détruire ou toucher), devrait vivre au moins une fois. Alors, prêt pour l’aventure Spreepark ?

Peut-on encore visiter le Spreepark en cachette aujourd’hui ?

Un endroit comme le Spreepark attire bien sûr de nombreux curieux et le parc d’attraction a pendant longtemps été une des destinations phares des amateurs d’Urbex de toute l’Allemagne et bien que cela était interdit, il était assez facile d’entrer dans le parc en trouvant un trou dans le grillage.

En effet, la technique pour rentrer dans le Spreepark est de suivre le grillage qui entoure le complexe, jusqu’à trouver un trou ou un endroit où le grillage n’est pas très haut et ensuite passer au travers ou l’escalader. Cette technique marchait très bien jusqu’à 2014-2015. Malheureusement, depuis plusieurs années, la sécurité ainsi que le grillage ont été renforcés (un garde fait de temps à autre des rondes), ce qui rend la tâche aux explorateurs urbains plus difficile. Mais entrer dans le parc n’est (même aujourd’hui) pas impossible et de nouvelles photos sont régulièrement publiées !

Spreepark parc d'attractions abandonné Berlin
© dronepicr [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

Quoiqu’il en soit : Sachez que c’est une propriété privée, que l’accès est interdit et que vous entrez à vos risques et périls, et qu’il est donc déconseillé et interdit d’y aller. Les différents manèges et bâtiments ne sont pas sécurisés et peuvent être dangereux.

Des visites officielles depuis 2016 et une réhabilitation prévue

Vu l’engouement que suscite le parc, des visites officielles y sont maintenant organisées, que vous pouvez réserver via la page gruen-berlin.de. Néanmoins sachez qu’elles sont en allemand et souvent réservées longtemps (plusieurs mois) à l’avance.

À ce jour (2019), il se murmure que le propriétaire des lieux serait de retour ou que l’endroit pourrait finalement trouver preneur. Des projets de réhabilitation sont régulièrement discutés pour le parc, sans qu’aucune action ou décision n’ait été prise à ce jour, et on espère que la ruine au caractère si mystique existera encore longtemps ! Quoi qu’il en soit, si vous souhaitez voir tout cela de vos propres yeux au lieu de vous contenter de photos, il va falloir ne pas perdre de temps.

Comment se rendre au Spreepark, le parc d’attractions abandonné à Berlin ?

L’adresse du parc d’attractions abandonné est la suivante : Kiehnwerderallee 1-3, 12437 Berlin. La rue Wasserweg longe également le parc sur toute sa longueur.

Si vous avez réservé une visite guidée ou si vous souhaitez vous rendre au parc malgré l’interdiction et la difficulté d’y pénétrer, sachez qu’il ne se situe pas directement dans le centre-ville mais un peu à l’écart et qu’il faut compter une bonne heure pour s’y rendre.

Le moyen de transport le plus adéquat pour y accéder est la S-Bahn (l’équivalent du RER), qu’il vous faudra prendre jusqu’à la station « Plänterwald », lignes S8, S9, S46 et S85. Depuis la station, comptez 15-20 minutes à pied pour arriver aux portes du parc et aux grillages l’entourant !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here